Détail de l'évenement le 03 novembre 2022 de 19H00 à 21H00

Un enfant, résultat d’un calcul ou d’une rencontre ?

Sacré question! Et Emmanuel Désveaux, anthropologue de formation, auteur de "Sexualités, sociétés, nativités. Une enquête anthropologique" chez Champ Vallon, 2022, compte bien y répondre sans concessions au risque de choquer. Mais il a des arguments. Et des références!

 

Comment en est-on arrivé à trouver légitime, banale, sinon normale, la PMA, autrement dit, l’insémination artificielle des femmes ? Comment se fait-il que la pornographie soit devenue si présente dans notre société par le biais de l’Internet ? Les avancées techniques ne suffisent pas à expliquer cette situation ; elles n'en sont que l'expression. Pour la comprendre, il faut de nouveau relier sexualité et procréation, là où la pensée contemporaine fait tout pour les envisager de façon compartimentée. Il faut également comparer l'Occident à d'autres cultures afin d'en faire ressortir la singularité profonde. Car celle-ci réside dans une double référence. A la connaissance des lois de l'hérédité biologique, centrale dans l’élevage, répond une vision, tributaire du christianisme, qui privilégie l’idée d’une fusion de l’homme et de la femme lors de l’acte charnel. En Occident, les représentations et les pratiques sociales oscillent perpétuellement entre ces pôles, à savoir la conception d’un enfant qui résulterait d’un calcul et la conception d’un enfant comme étant celui d’une rencontre. Calculs inconscients et confiance en la providence se répartissent à égalité entre les deux sexes et font que la relation entre les hommes et les hommes ne saurait se réduire à une simple relation de domination comme le voudrait la doxa féministe. La PMA, synonyme d’une appropriation complète de la procréation par les femmes et donc d’une exclusion des hommes sur ce plan, ne saurait dès lors être considérée comme un progrès social au bénéfice de tous.

 

Soirée animée par Emmanuel Désveaux, directeur d’études à l’Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS) à Paris, est anthropologue. Il a longtemps vécu parmi un groupe d’Indiens dans le Grand Nord canadien. Il est spécialiste de l’œuvre de Claude Lévi-Strauss. Il travaille actuellement sur l’architecture vernaculaire dans le Alpes.

 

Pour aller plus loin :

  • L'éditeur : ici
  • Le sommaire du livre : ici
  • Commander/ réserver ce livre  : ici

 

Bar ouvert et petite restauration possible - Le Garage ouvrira ses portes à partir de 19h - Début de la recontre/conférence à 19h30 - Entrée libre

 

Informations de l'évenement

Date le 03 novembre 2022 de 19H00 à 21H00
Réservation Obligatoire
Tarif unique Entrée gratuite
Places disponibles restantes 77

Réserver cet évenement